vendredi 12 juin 2009

UNE JOURNEE A WAIKIKI

L’archipel d’Hawaii en général (à l’exception peut-être de Kau’i, plus lointaine et plus sauvage), et Oahu en particulier, n’ont rien à voir avec nos îles de la Société, Tuamotu ou autres Marquises. C’est l’Amérique ! Une Polynésie aseptisée où l’on a du mal à distinguer l’autochtone de l’Asio-Américain.
Waikiki, c’est une ville dans la ville, coincée à l’est entre le cratère d’un volcan éteint, le Diamond Head qu’on voit au fond, dont j’ai fait l’ascension (232 m seulement !) et le centre ville de Honolulu. Comme tout le monde, je ne connaissais son nom qu’en tant que plage. En fait ce ne sont que succession de plages, celle de Waikiki n’étant pas la plus grande, mais la plus en vogue. Pour la suite c'est ici :
http://la-bricole-globe-trotter.blogspot.fr/2009/06/archipel-dhawaii-mai-2009-jours-1-et-2.html

Je n’ai pas pu résister à vous parler de mon voyage, mais revenons à nos bouts de chiffons …

Je ne pars jamais aux USA sans m’être connectée sur
http://quilterstravelcompanion.com.

Sur ce site, état par état, on trouve tout ce qui concerne le patchwork en Amérique du Nord (Canada compris) : boutiques mais aussi expos. Je me suis donc comme toujours envolée avec quantité de « bonnes » adresses et une grande liste de fournitures et de tissus à acheter. Et comme d’habitude, nous nous arrêtons trop tard le soir pour en trouver d’ouvertes, et le matin dès 7 h nous sommes sur la route … Et oui, le décalage horaire dans ce sens-là a du bon, on ne perd pas de temps en grasses matinées !!!

Il n’y a donc que le dernier jour à Honolulu, sans voiture, que j’ai pu souffler et me consacrer à une visite des boutiques spécialisées. J’ai pris un bus local près de l’hôtel, pour me rendre à Waikiki. J’ai déjà planté le décor, alors vous savez que je suis dans LA ville près d’une immense plage, à la recherche d’une boutique de patch dont j’ai déjà l’adresse :

ANNE’S HAWAIIAN QUILTS
07 Lewers St. #808


située tout près de Kalakaua Avenue qui longe elle-même la plage. Les noms de rues ou de villes sont si épouvantables à retenir que j’ai cru finir dyslexique !
Pas de problème pour arriver jusqu’au 7 de la rue Lewers avec un plan du coin, mais dans cette rue, rien d’autre qu'une succession d'immeubles de bureaux. Pas de devantures de boutiques telles que nous les concevons chez nous. J’entrais dans l’immeuble au n° 7 où une plaque m’indiqua que je devais me rendre au 8ème niveau (7ème étage pour nous). Là-haut, des couloirs et enfin, en guise de porte, bureau n° 808, ça :

Cela ressemblait aux entrées des restaurants au Japon. En effet, Anne est d’origine japonaise et fait partie des 300 000 Nippo-Américains que compte Hawaii, deuxième plus importante communauté après celle de Californie, territoire beaucoup plus vaste et plus urbanisé que celui des îles. C’est dire la concentration de nippons dans l’archipel.

Je "poussais" les rideaux avec délicatesse et Anne me reçue fort chaleureusement dans ce minuscule bureau. Elle me proposa de revenir pour m’offrir, comme à toutes ses visiteuses, une leçon de Quilt Hawaiien, invitation que j’ai dû décliner puisque je quittais Honolulu le lendemain. Je lui ai acheté quelques gadgets pour le matelassage mais n’ai fait aucune folie de tissus les siens étant uniquement des unis.

Elle m’a expliqué que chaque motif des coussins exposés représentait l’une des 8 îles principales de l’archipel qui en compte 122.
Je la remerciais de me laisser photographier en outre deux de ses plus grands quilts :

Et ce très beau sampler que j’aime tout particulièrement et qui devrait plaire à beaucoup d’autres aussi.

J’avais déjà vu en Oregon un « magasin » perdu au fond des bois au milieu de nulle part pas même desservi par une route asphaltée, mais le coup de la boutique de patch dans un bureau au 7ème étage d’un building, on ne me l’avait encore jamais fait !


Pour finir la visite de Waikiki en patchwork, je vous offre pêle-mêle quelques photos prises à la sauvette, à la devanture de magasins sur la Kalakaua Avenue.

Comme vous pouvez le constater, la flore locale influence grandement la culture patchwork de la région. L’hibiscus qu’on voit partout mais aussi l’orchidée, l’héliconia et le plumeria (frangipanier).



Et pour finir, un quilt original fait de photos scannées, photographié à l’aéroport en repartant. Il n’a rien d’hawaiien excepté le nom de la compagnie aérienne qu’il représente et méritait une place dans ce reportage.

Remarquez qu’il y a tout de même un rappel du quilt traditionnel hawaiien dans chaque angle.





7 commentaires:

bonhomme974 a dit…

ha !!! je peux enfin compulser cet album de vacances ! Quels beaux quilts hawaiens ! J'adore !!!

Ty.Jecyka a dit…

Voici encore une explosion de couleurs qui met du soleil dans la journée!
La conception des boutiques et de leurs devantures très uniformisées qui les rendent quasiment invisibles, est une chose qui m'a frappée ici au Québec. Manifestement c'est un concept Nord-Américain...qui ne donne pas l'impression d'activité commerciale...du coup les centres-ville paraissent un peu tristes quelques fois...à moins que ce soit une astuce "marketing" qui oblige le client à pousser la porte...
Bonne journée

Gros Becs

tahuata a dit…

Je viens de visiter un peu trop rapidement à mon gout ton blog... et je bave. Je l'ai rajouté dans mes favoris, voyage juste ça me fera revenir.

la-bricole a dit…

A Tahuata - joli nom polynésien - que je ne connais pas encore, et à toutes, merci de votre visite !
Je "travaille" sur un nouveau blog où je publierai mes carnets de voyages.
Les premiers articles (Hawaii)seront visibles le premier week-end de juillet à l'adresse suivante :
http://la-bricole-globe-trotter.blogspot.com
A bientôt !

ninette a dit…

Félicitations pour ces jolis reportages Françoise qui me font réver et je suis certaine que je ne suis pas la seule !!!!!!!
Je voudrais y aller mais je pense que je dévaliserai les boutiques !!
Tous ces quilts sont splendides, merci Françoise

Domi a dit…

Superbes photos, merci de nous les faire partager. J'adore le sac avec les tortues!!

Anonyme a dit…

quelle joli boutque , il y avait le choix , pleins de motifs de couleurs l embarras du choix !!!