lundi 2 mars 2009

BRODERIES

Puisque j’ai commencé à vous parler de mes broderies, je poursuis sur ce thème en vous montrant ce que j’en ai retrouvé ...

J’ai brodé très tôt. C’était au temps où l’on apprenait la couture à l’école et je me souviens dans la cours de récréation, à la belle saison, être assise sur les marches en train d’achever, tantôt une pochette pour serviette de table, tantôt un napperon, tantôt un tablier, pour la Fête des Mères.

Plus tard quand vint la mode du point compté, mon premier « crêve-les-yeux » , fut cet ABCédaire décoré de personnages dans le style Petites Filles Modèles.

Pour ma fille qui s’appelle Virginie, j’avais brodé le V et sa petite joueuse de badminton sur le plastron d’une robe lorsqu’elle était enfant.


Celui-ci fut le second.

Les Quatre saisons

Ci-dessus, beaucoup plus facile, les croix étant déjà tracées.

Je ne suis malheureusement pas l’auteur de la broderie d’une immense nappe qui faisait partie de ce qu’on appelait alors son « trousseau » (déjà un autre temps ...), mais je ne résiste pas au plaisir de vous en montrer le motif principal. La partie rose pâle est ajourée (du Hardanger ?)

Puis, je me suis lancée moi-même dans la broderie de mes nappes avec comme ici des guirlandes de bouquets de jonquilles.
Ensuite, j’ai eu ma période « éthno » et « customization » avec un motif chinois ancien brodé sur une liquette en coton gratté écru uni achetée aux 3 Suisses.


Un voyage en Hongrie dans les années 60 m’inspira les broderies d’un chemisier que ma mère confectionna pour moi une fois que j’eus terminé d’en broder les motifs floraux sur de la percale.

Détail


Désormais, malgré l’achat d’un magnifique ouvrage sur les « Expressions dans la Cuisine » tout « enguirlandé » de treilles, et sur lequel je n’arrive même pas à remettre la main, j’ai dû me résoudre à abandonner au moins le point compté, à moins d’utiliser une très grosse toile et une loupe ultra grossissante !



8 commentaires:

dany a dit…

Que de jolies broderies, c'est vrai qu'à l'école primaire, on apprenait la couture (enfin à l'école des filles bien sûr), j'aime beaucoup la dernière photo des broderies hongroises

bonhomme974 a dit…

magnifiques broderies ! C'est une bonne idée que de faire de l'archéologie !!! malgré le temps, les beaux ouvrages gardent leur charme.

Miaou a dit…

que tu as l'aiguille agile et precise !
Merci de ce partage , encore une fois

Biizzronrons de Miaou

Anonyme a dit…

magnifiques broderies
j'aime bcp le chemisier beau travail de ta maman!!!
bises
isa

Clarélis a dit…

Je reste baba devant un travail d'une telle finesse! Cette blouse hongroise est une pure merveille! Bravo!
Bisous,
Clarélis

Ty.Jecyka a dit…

Comme c'est drôle....ma mère m'a brodé un bas de "jean's à pattes d'eph"...avec le même style de broderies que celui de ta blouse...J'avais 8 ans...dans les années 70....
Souvenirs, Souvenirs...
Gros Becs

patchwork59 a dit…

magnifiques broderies !!! tu as des doigts de fée

la cuisine et vous a dit…

Bravo pour ces magnifiques broderies