samedi 29 octobre 2016

POUR LES BÉBÉS DEVENUS GRANDS...

Une paire de moufles-panda pour tenir au chaud ses petites mains.


Une version toute personnelle confectionnée à l'aide du tuto de Nadine "Mes Petites Mains Pleines de Doigts".


Et voici la version pingouins !


jeudi 23 juin 2016

COUSSINS, CALE-DOS, CALE-NUQUE

Voici mes derniers ouvrages. Je n'ai pas de petits-enfants, mais dans ma famille et chez mes amies, filles et belles-filles font d'adorables bambins, ce qui me donne l'occasion de tirer l'aiguille sur des ouvrages plus inhabituels pour moi.

COUSSINS LAPIN, CHAT OU CHOUETTE




UN CALE-NUQUE SOURIS

Voici qui m'a demandé un peu plus de travail. Comment faire un cale-nuque pour un enfant de deux ans qui voyage en avion et en voiture, sans un patron ni le "mannequin" à proximité ? En faisant quelques recherches sur internet, je n'ai trouvé aucun tuto satisfaisant, mais les dimensions extérieures d'un cale-tête en vente sur un site de puériculture. Pour le reste, j'ai improvisé, et non seulement la taille convient parfaitement, mais Lucas est ravi de sa petite collerette.


UN CALE-DOS POUR UN PETIT VICTOR QUI VA BIENTÔT S'ASSEOIR

C'est chez la Fée Pascalette, que j'en ai trouvé l'idée. Merci Pascale !
J'y ai ajouté une queue et des pattes. 


mardi 28 janvier 2014

INSPIRATION-VOYAGES

Il n'y a pas de doute, la "globe-trotteuse" que je suis trouve l'inspiration au cours de ses voyages ! De cette façon, je  fais vivre encore un peu la magie du moment...


Après le Canada, celui-ci est né

Suivi de près par celui-ci de retour du Nouveau-Mexique

Après l'Amérique, c'est l'Asie qui m'inspira 
avec ce quilt en forme de Yukata japonais

Et maintenant avec cette portière à bandes 
qui sépare la cuisine du cellier, nous retournons en Afrique !


(verso)


Et voici la version asiatique de la même portière pour ma nièce cambodgienne, destinée à son dressing. Ces tissus plus "précieux" venus d'Asie m'ont donné beaucoup de mal. 



Au Portugal et au Brésil, ce sont les azulejos 
qui m'ont inspiré cette tête de lit.


mercredi 13 février 2013

RETOUR AUX SOURCES

AU BON MARCHE DE DRAVEIL

Début des années 1990. C'est dans cette mercerie familiale créée en 1928, alors minuscule que j'ai tiré l'aiguille pour la première fois m'essayant à l'art du patchwork. J'y ai ensuite enseigné les rudiments des différentes techniques faisant partager ma passion naissante. Puis quittant l'Ile de France je me suis retirée pour transmettre le virus dans les montagnes alpines.

Au fil des années, à chacun de mes retours dans la région parisienne, je voyais la boutique s'agrandir pour devenir ce qu'elle est maintenant : un magasin d'une grande superficie, aéré, lumineux à souhait (j'enseignais encore dans un sous-sol) un lieu de rencontre très convivial où l'on parle chiffons, où l'on peut suivre des cours, acheter des tissus et matériel indispensable, feuilleter des revues dans la véranda avec vue sur le jardin, etc. Un endroit très chaleureux où malgré la distance et mon manque d'assiduité, je suis toujours reçue avec une extrême gentillesse.

J'y étais encore hier...


l'occasion de m'extasier devant ce magnifique panneau en vitrail exposé dans la vitrine.

Si vous n'habitez pas la région, en créant votre compte en ligne sur son site Au Bon Marché de Draveil, vous pourrez "rencontrer" l'équipe, visiter les lieux en images, choisir et acheter vos tissus, télécharger des modèles gratuitement, etc.

Alors n'hésitez pas, faites-vous plaisir ! Poussez la porte... celle du site, ou celle du magasin de Draveil.


dimanche 28 octobre 2012

VOYAGE CANADA-USA SEPTEMBRE-OCTOBRE 2012


Pour ne pas changer, je rentre de voyage. Et une fois de plus en Amérique du Nord. Un périple de trois semaines qui m’a conduite de Toronto à New-York, en passant par l’Ontario, le Québec, Terre-Neuve, la Nouvelle-Ecosse, le Nouveau-Brunswick, le Maine et le Massachusetts.

L’été des indiens n’était pas encore installé mais nous avons eu de belles journées (fraîches) et surtout les magnifiques couleurs d'un l’automne comme il n’en n’existe que dans cette partie de l’Amérique. Vous pouvez voir le récit de ce voyage sur mon autre blog .
De passage à Trois-Rivières, j’ai eu la joie de rencontrer Karine, une « copinaute » française installée au Québec depuis quelques années. Elle nous a parlé de sa vie outre Atlantique, et de sa ville d’adoption qu’elle nous a fait visiter avec passion. Mon coté indépendant fit que je n’aie prévenu qu’une semaine avant le départ de mon intention de « passer dans le coin ». Malgré cela, Karine nous a gentiment accueillis et après une belle soirée je suis repartie avec des cadeaux-maison qui m’ont fait chaud au cœur. Merci Karine !


Vous pouvez retrouver toutes ses belles créations sur son blog-boutique : http://tyjecykaboutique.canalblog.com/

En attendant celles du voyage, voici quelques photos récoltées au fil des jours :


 Ce merveilleux quilt en appliqué façon Baltimore 
exposé à Sydney (Nouvelle-Ecosse)




Cette tenue traditionnelle en patchwork séminole exposée au 
Musée National des Amérindiens 
(branche new-yorkaise de la Smithsonian Institution)


Autre parure indienne. Et pour finir quelques idées de décoration, non pas pour Thanksgiving que nous ne fêtons pas mais pour l'automne : 
de belles couronnes aux tons chauds à confectionner soi-même.





vendredi 4 mai 2012

ECHANTILLONS ET NINE-PATCH


Depuis mes tout débuts en patchwork, je collecte les échantillons. Cette discipline étant encore assez méconnue en France dans les années 80, les magasins les offraient pour faire la promotion de leurs tissus. C’est de moins en moins le cas malheureusement, mais je me suis constituée un très gros stock.


J’exclus tout d’abord tous les unis. Je mets les autres dans de l’eau très chaude pour leur permettre de perdre leur apprêt, de rétrécir et éventuellement de dégorger (ça n’arrive quasiment jamais avec les tissus américains imprimés)

Ensuite je les repasse un à un. Ce n’est qu’après cette phase de préparation que je les découpe à l’aide d’un gabarit de 3 x 3. 


MES « INDISPENSABLES »  POUR LES VACANCES !


Des centaines d’échantillons retaillés, rangés par couleur dans deux petites boîtes. Du fil, une aiguille, un dé et des ciseaux.
Le tout dans une trousse de 20 cm x 10 cm.
Rien d’autre ! Je voyage toujours « léger ».

Je ne les emporte que pour des séjours en France (cure, repos en famille ou chez des amis). Jamais à l’étranger parce que gérer le circuit que j’ai organisé moi-même m’occupe suffisamment ! Sans compter que ciseaux et aiguilles sont proscrits à bord des avions, sauf en soute.
Mes petites boîtes ne me suivront donc pas dans mon prochain voyage …


UN TRAVAIL DE FOURMI...



Et voilà ce que je fais de mes échantillons : des quantités de « nine-patch » que j’assemblerai … un jour ! Une fois cousu, chaque patch fait 2 x 2, et chaque nine-patch 6 x 6.

Aucun n’étant identique, les combinaisons sont multiples.

Assemblés cinq par cinq et ajoutés aux blocs de Trapunto réalisés par ma fille, voici le dessus-de-lit que je viens d’achever pour elle.



Avec d’autres, j’ai réalisé ces coussins.




Et j’ai encore plein d’idées !


jeudi 3 novembre 2011

DU TEXAS A L'ARIZONA - OCTOBRE 2011


Je rentre d'un nouveau séjour d’un mois aux Etats-Unis, un pays qui a toutes mes faveurs, vous l'aurez deviné.

Une grande boucle de 8.000 km qui nous a conduit de Houston à Houston en traversant le Texas du sud au nord, en prenant la célèbre Route 66 depuis Oklahoma City (Oklahoma) à travers le Nouveau-Mexique et une partie de l’Arizona jusqu’à Flagstaff. Puis cap au sud vers Phoenix et Tucson et retour tout au long de la frontière mexicaine pour entrer au Texas par l’ouest. Un voyage aux ressources touristiques très variées.

Ceux et celles qui le souhaitent pourront suivre ce périple sur mon autre blog. Mais avant cela je vais devoir faire un énorme travail de tri des photos du circuit.

J’ai néanmoins quelques photos de quilts à vous montrer dès aujourd’hui.



Au Texas Rangers Museum



Dans deux musées de la Route 66


Dans la rue



L’uniforme au motif séminole des employés 
du Pueblo Cultural Center 
d’Albuquerque (Nouveau-Mexique) 




Un « jardin de grand’mère » au San Jacinto Historical State Park et pour ceux qui aiment, ce napperon fait de jours et de fine dentelle.
Deux mots sur San Jacinto : Après les massacres d’Alamo et de Goliad ce fut une bataille décisive menée par Sam Houston contre les troupes de Santa Anna, le « Napoléon de l’Ouest », qui conduisit le Texas à son indépendance.


Le dallage dans l’ascenseur d’un hôtel. 
... pour vous donner des idées

Visite d’un magasin de vente de quilts à Tubac, sud de l’Arizona. La propriétaire n’avait pas l’air commode et ce sont des clichés pris « à la sauvette » pendant qu’elle s’occupait de deux clients masculins venus passer commande.






Et pour finir deux ces protège ciseaux vus chez Wal*Mart. Très « kitch » n’est-ce pas ?