vendredi 15 février 2008

MES SACS

LE GRAND SAC
En log cabin monté machine sur Burda quadrillé, avec la méthode de la couture sur papier. Il était destiné à accueillir la « planche à découper » de 60cm x 45cm qui m’accompagnait chaque fois que je me déplaçais pour donner un cours, ainsi que tout mon matériel. Vous imaginez le « monstre ». Il a été conçu aussi et surtout pour pouvoir y loger un dessus de lit en cours de matelassage.

LE MOYEN SAC
Toujours en log cabin … pour transporter un peu moins de matériel. Il est monté sans support avec la méthode rapide du log cabin à la machine.
J’ai utilisé du tissu d’ameublement dont j’ai extrait des bandes tantôt dans le motif rouge, tantôt dans le vert. Recto avec le rouge au centre, verso avec le vert au centre.



LE « PETIT » SAC
Tout de même 35 x 40 ! Pour des ouvrages plus modestes.

SAC EN JEANS
C’est de la récup’. Je l’ai confectionné en utilisant la partie basse d’une robe (avec ses poches) dont ma fille ne voulait plus. J’ai conservé la ceinture avec sa boucle d’origine. La fermeture à glissière est celle qui fermait le haut de la robe.
Pour mieux comprendre, j’aurai dû prendre la photo de la robe avant de la transformer !


ENCORE DE LA RECUP’ !
Vous aurez reconnu en guise de poche, le côté droit d’un pantalon en jeans.
Le verso est constitué rien que de morceaux de jeans dépareillés, cousus ensemble au point zig-zag (bas de jeans trop longs, restes de jeans usagés, etc.)
J’ai ajouté une étiquette pour le fun. 




UN AUTRE SAC EN JEANS
De la même forme. Même principe de montage des bandes que précédemment, dans le style « crazy ». Là, j’ai rebrodé les piqûres et j’ai ajouté des perles et la broderie d’un papillon avec la technique des bouclettes faites au « needle punch ». Côté verso, on retrouve la poche de poitrine d’une veste.




LE DERNIER EN DATE





Inutile d’ajouter que tous ces sacs en jeans sont maintenant propriété de ma fille !!!
… c’est vrai que ça lui va beaucoup mieux qu’à moi !


POUR TRANSPORTER SON DOUDOU !
Non, celui-ci n'est pas pour ma fille ! C'est un cadeau pour le fils d'une amie.


C'est une adaptation du modèle proposé par Nadine. 
LVoici le tuto qu'elle partage  : 


Et si vous l'utilisez vous aussi, n'oubliez pas de lui adresser une photo de votre sac. C'est le minimum que nous puissions faire pour la remercier de sa générosité.


Voici maintenant la version "ours" d'après l'excellent livre de Dorthe Jollmann « Ours en Patchwork » adapté au tuto de Nadine. 


Si vous n'êtes pas douées pour la couture ou ne vouliez pas vous y risquer, vous pouvez toujours lui commander un sac à dos personnalisé en cliquant ICI

Elle fait des merveilles avec ses "petites mains pleines de doigts" : sacs, moufles, chapeaux, jeux, etc.


UN "SAC A VENTRE" (par opposition au sac à dos !)
Il me permet d'avoir toujours un oeil sur mes affaires, tout en les ayant à disposition rapidement. 
Je l'ai fabriqué dans un tissage acheté sur un marché indien dans les montagnes du Chiapas au Mexique, en 2004. Il est suffisamment grand pour pouvoir y transporter une tablette de 10", la documentation touristique de la journée et mon APN. Plus quelques bricoles... c'est un sac de fille, quoi !!!



UNE POCHETTE POUR N'EMPORTER QUE LE MINIMUM


Pour ne pas m'encombrer de mon sac à main pour aller faire le marché, cette pochette en patchwork, d'inspiration japonaise, est juste assez grande pour contenir un porte-monnaie, un smartphone de grande taille (Galaxy Note par exemple) et quelques menus objets.

Pour la confectionner à moindres frais, je suis allée faire un tour dans ma caverne d'Ali Baba : tissu uni provenant d'un pantalon "peau de pèche", petites chutes de tissus imprimés, fermeture à glissière et bandoulière récupérées d'autres sacs.

Aucun commentaire: