jeudi 28 février 2008

DES CADEAUX POUR TOUTES LES OCCASIONS

CADEAU POUR ANNIE-LA FERMIERE
C’est le cadeau que j’ai fait à une amie qui après en avoir beaucoup rêvé s’est enfin installée à la campagne. Elle voulait habiter une ancienne ferme avec une mare et des canards. Son rêve est devenu réalité sur une colline de l’Yonne qui domine un très beau paysage. Elle y garde des chevaux qui ont l’âge de la retraite afin qu’ils ne partent pas à l’abattoir. Noble cause.
Méthode : couture sur papier.

CADEAU POUR COLETTE
Colette c’est mon amie du Nord. Celle qui m’a rapporté les belles photos du Rajasthan que vous verrez à l’occasion. Elle collectionne les canards. Alors j’ai eu l’idée de ce modèle.
Méthode : couture sur papier.


LA FERME
Pour me remercier du coussin-canard, Colette m’a donné des chutes de tissus de coton. Ce sont ceux-là qui encadrent ce quilt.
Méthode : couture sur papier.




TEA FOR TWO
Et voici d’autres cadeaux, pour d’autres occasions que Noël.
Celui-ci je l’avais confectionné pour mon Frère et ma Belle-Sœur pour un anniversaire de mariage.
Une de mes premières réalisations, encore très maladroite.

L’ALSACIENNE
Cette Alsacienne en 3 D pour l’anniversaire d’une amie … alsacienne, et fière de ses racines.
Elle l’a encadré.
Ci-dessous complet et en détail.

POUR MADY
Une amie que j'ai initié au patchwork pendant un temps, l'apprécie toujours, mais n’a plus une minute à elle depuis qu’elle est grand'mère et … retraitée !


QUELQUES COUSSINS-CADEAUX
Offerts à amies et famille.
Piécés et Trapunto.



DES CARTES
Pour accompagner mes vœux d’anniversaires, fêtes, et toutes occasions.
Méthode : couture sur papier.



DES PORTE-CLESPour distribuer autour de moi.


MANIQUES
Pour ma Maman.
C’était mon premier ouvrage après un cours d’initiation et j’étais fière de l’apporter au cours suivant. Ce qui a mit la prof en furie :
« Sachez Madame que le patchwork est un art noble qui ne peut être détourné pour finir dans votre cuisine, maculé de taches de graisse ! » .
Et vlan ! J’ai quitté le cours et j’ai continué le patchwork seule dans mon coin avec des bouquins. Je pense ne pas m’en être trop mal tiré, n’est-ce pas ?
Et comme prof je me suis promise de ne jamais contrarier les vocations créatrices, même excentriques, de mes élèves !!!
Il y a longtemps que ces maniques ont été brûlées par des plats sortis trop chauds du four ou tachées de sauces. Beaucoup sont passées à la poubelle depuis, mais je continue à en confectionner, même pour moi, et je prends toujours plaisir à en offrir quoiqu’elles deviennent.
D’AUTRES MANIQUES EN 3 DPour mon amie Lucette qui ne s’en sert pas mais les a exposées dans sa cuisine.
Ma belle-sœur non plus ne voulait pas se servir des siennes. Elle les gardaient bien précieusement dans le tiroir de sa cuisine jusqu’au jour où quelqu’un venu l’aider s’en ait saisi et les a reposées … trop près de la flamme de la gazinière ! Elle n’en aura donc jamais profité elle même. Dommage.


DESSUS DE TABOURET
Pour Maman afin de cacher les misères faites par son chat.
Modèle : Roue du Charpentier.

DES COLOMBES POUR LA PAIXCe sont en fait les blocs du Chemin de l’Ivrogne, agencés différemment.
Il n’a pas encore de destinataire ... Je vous l’offre.

LE CEDRE
Ce coussin est … pour moi ! Parce que j’adore le vert. Il cale mon grand dos douloureux après des heures passées à matelasser.
Ce sont les hexagones du Jardin de Grand’Mère disposés en pyramide afin d’en faire un arbre ... parce que je n'ai pas eu la patience d'en faire plus !!!


POUR FRIMOUSSEQui était non pas un West Highland Terrier écossais comme sur le modèle, mais un adorable Yorkshire. Elle est aujourd’hui disparue et laisse un terrible vide dans mon cœur.
Vue comme ça en premier plan, elle paraissait énorme ; mais non, avec seulement 3 kg, elle tenait largement sur son coussin qui n’est pas aussi petit qu’il y paraît !


Ce soir j’allume une bougie …
Ma Frimousse

Mon amie, la merveilleuse compagne
Des beaux jours comme des plus sombres,
Jusqu’au bout, je t’accompagne,
Jusqu’à ce que tu ne sois plus qu’une ombre

Tu as si souvent trébuché
Sur le long chemin
Courageusement tu t’es relevée,
Pour que je ne meurs pas de chagrin

Ce soir j’allume une bougie,
Petite flamme vacillante de ta vie qui s’en va
Et quand elle s’éteindra,
Je saurai que tu es partie.

A l’aube de ta vie,
Tu tenais dans le creux de ma main
Alors qu’est tombée la nuit,
C’est dans nos cœurs meurtris que tu tiens.

1 commentaire:

Miaou a dit…

Sais tu que en 1987 , mes cadeaux de Noël on ete ces maniques en 3D Il m'en reste une : j'ai donc 2 articles à faire avec ton blog (les toilettes du monde + cela)
En 1987, Personne ne m'a dis que je faisais du patchwork; c'était un modele dans un mode et travaux ...

Pour ta prof tu as bien fais !

plein de bizoudouronron

PS je n'ai pas vu le post it "genealogie" et je te fais un mail de nouvelles ... Patience !!